Infos Dernières

Saison 2016/2017
  -  Archives :
1 2 3 4 ››
 
 13/02/17 - 14h00  |  La Billetterie de l’ALM Evreux Basket est fermée cette semaine. En attendant, vous pouvez dès à présent réserver vos billets pour le prochain match à domicile de l’ALM face à Aix-Maurienne le vendredi 24 Février au lien suivant : http://www.digitick.com/alm-evreux-aix-maurienne-sport-cent…
 12/02/17 - 09h56  |  [CENTRE DE FORMATION] Victoire contre Bihorel 82-78 pour les jeunes du Centre de Formation !!! Félicitations à Fabrice Lefrançois et ses jeunes qui ramènent une nouvelle victoire à Domicile !
 09/02/17 - 09h18  |  LES INTERVIEWS "ENTRE NOUS" de MHD
Caleb WALKER après le match contre ROUEN du Vendredi 3 Février 2017
MHD : Un match magnifique ce soir.
Caleb : Merci beaucoup. Un match très excitant, beaucoup de fans, un super match à tous points de vue.
MHD : ROUEN démarre pourtant très fort et à la deuxième minute mène déjà 9 à 2 après 2 tirs à trois points réussis. Est-ce que vous avez manqué de rythme en début de match ?
Caleb : Non. C’est vrai qu’on n’a pas beaucoup scoré en tout début de match mais tout était en place.
MHD : Contre une autre équipe, ça pourrait peut-être vous jouer des tours ...
Caleb : C’est possible si l’on est moins à l’aise, si l’écart est plus faible. Mais ce soir, on gagne.
MHD : Vous êtes restés concentrés tout le match. Même quand ils vous mettent un 9 à 0 dans les 4 premières minutes du second quart-temps, personne ne panique.
Caleb : Non. Il faut rester calme, laisser le jeu venir à soi, se déplacer, passer le ballon. Ça a été un effort collectif. On est resté relâché, raison pour laquelle on a gagné.
MHD : Oui. Vous êtes restés relâchés et concentrés. Alors, c’est quoi la différence entre un match où vous jouez moins bien et ce soir où vous jouez tous ensemble et très bien ?
Caleb : Quand on est bien calé à jouer tous ensemble, on est partout sur le terrain, on réussit plus de shoots alors que dans le cas contraire, la réussite aux tirs est faible. On doit donc toujours jouer ensemble pour gagner.
MHD : Tu es très régulier depuis le début de la saison (16,2 pts, 5,6 rbs, 2,9 pds, 17,2 d’éval en 34,8 mn par match). Tu as un secret ?
Caleb : J’essaie d’être constant et de faire mon boulot, c’est à dire d’être toujours fiable, de toujours répondre présent.
MHD : Tout le monde n’est pas capable de réaliser ces performances.
Caleb : Je ne peux pas te répondre pour les autres. Mais, me concernant, je te dirai que tu dois d’abord faire ton job, toi, individuellement, avant de le faire au sein de l’équipe. Et si tu fais d’abord ton job, tu prends soin de toi.
MHD : Merci beaucoup.
Caleb : Thank you.
MHD
 
 
 09/02/17 - 09h17  |  LES INTERVIEWS « ENTRE NOUS » DE MHD
L’INTERVIEW D’EN FACE
Gaylor CURIER après le match contre ROUEN du Vendredi 3 Février 2017
MHD : Bonsoir Gaylor. Franchement, au début, je me suis dit que l’équipe d’EVREUX ne partait pas très bien. Ils semblaient manquer de rythme et vous en avez profité (7 points d’avance à la 2ème mn dont 2 tirs à 3 points ...). Et tout à coup, ça marche plus pour vous. Ensuite, EVREUX ne se déconcentrera jamais, même quand vous leur infligerez - dans la première partie du second quart - un 9-0 vous permettant de remonter 26 à 28. Finalement, ils vous ont eu à l’usure ou quoi ? (On gagne 87 à 74)
Gaylor : Je ne sais pas si c’est de l’usure. Mais on sait que la force d’EVREUX, c’est leur terrain. On sait qu’ici, même quand on mène de 15 points, de 20 points, le match n’est jamais fini. Ils ont un public exceptionnel et ils jouent vite sur l’euphorie. Et ce soir, c’est ce qui s’est passé. Il suffit d’un tir à 3 points et d’une interception, et ça y est, ils sont relancés. Et nous, on a clairement subi. Il y avait une équipe qui voulait plus la gagne que l’autre. Et ça s’est vraiment vu ce soir.
MHD : C’est dommage parce que vous avez un beau potentiel.
Gaylor : Oui. Mais ce qui commence à être fatigant - sans vous manquer de respect - c’est qu’on nous parle tous les week-ends de potentiel, de potentiel ... Mais à un moment, il faut l’exploiter ce potentiel parce qu’un potentiel, s’il n’explose pas, ce n’est pas utile et c’est vraiment du gâchis. On a une belle équipe, certes, mais on ne fait pas ce qu’il faut pour gagner les matches. Sur les derniers matches, il y a eu du mieux (ROUEN a remporté 4 de ses 5 derniers matches). Mais là, on ne s’est pas du tout donné les moyens de gagner.
MHD : J’ai une question très à la con - sans vouloir te manquer de respect. Qu’est-ce qu’il faut faire pour gagner alors ?
Gaylor : Déjà, venir le couteau entre les dents sur le terrain. On peut parler de technique et de détails basket pendant trois heures mais si on ne vient pas avec l’envie de bouffer l’adversaire, c’est fini, ça sert à rien.
MHD : Ça, c’est le premier truc. Après, il y a bien d’autres trucs. Il n’y a pas que le fait de vouloir tuer l’adversaire.
Gaylor : Je pense que c’est une grande partie de nos problèmes. Ce soir, on n’a totalement pas eu l’envie nécessaire et on a tellement subi qu’après, on n’a pas été capable de pouvoir mettre en place nos détails techniques parce que l’intensité physique n’était pas là. Et nous, on est une équipe qui a besoin de jouer vite et dur pour pouvoir mettre en place nos systèmes. Et si cette première étape n’est pas là, le reste ne suit pas.
MHD : Il faut aussi savoir s’adapter. L’adversaire ne vous proposera pas toujours un début de match vous permettant de mettre en place ce que vous voulez ...
Gaylor : Bien sûr. Mais on s’entraîne deux fois par jour, très dur. On connaît nos systèmes, on connaît nos phases de jeu, on sait quoi faire sur le terrain. Aujourd’hui, il y a eu une absence en groupe, de la part de ROUEN. Maintenant, ça n’enlève rien au travail que l’on fait tous les jours. On sait ce que l’on doit faire sur le terrain.
MHD : Donc, y’a plus qu’à !
Gaylor : Y’a plus qu’à ! Exactement !!!! Je ne suis pas du tout pessimiste. Je ne suis pas en train de pousser un coup de gueule. On a un très bon groupe, très travailleur. Personne ne rechigne à la tâche et c’est un plaisir de travailler avec ce groupe. On sait ce qu’on doit faire. Malheureusement, ce soir, on ne l’a pas fait. Mais je suis optimiste pour la suite.
MHD : Bon bah voilà ! Tout est réglé !
Gaylor : Hihihi ! Presque ! Y’a plus qu’à !
MHD : Y’a plus qu’à ! C’est quand même important de FAIRE parce que, à un moment donné, si tout le monde part dans tous les sens, ça va justement pas le faire quoi.
Gaylor : Après, c’est le fait que notre équipe soit à double tranchant. On est très jeune (22,5 ans de moyenne), donc on a une certaine fougue, une certaine - entre guillemets - vivacité, une certaine insouciance. Seulement, on manque aussi un petit peu d’expérience et quelquefois, il nous faudrait un peu plus de calme et - j’ai envie de dire - de concentration sur le terrain. Et ça peut aller très vite dans les deux sens malheureusement.
MHD : On peut travailler sa concentration tout en restant fougueux, c’est à dire ...
Gaylor : ... Exactement.
MHD : Et comme ça, on atteint l’objectif.
Gaylor : Exactement. Et c’est là qu’on exploitera ce fameux potentiel.
MHD : Ça, c’est le filon pour arriver à exploiter le potentiel !
Gaylor : Je vais leur dire aux gars !
MHD : Hahaha ! Je te remercie beaucoup pour cette interview.
Gaylor : Merci.
MHD
 
 
 31/01/17 - 15h07  |  MATCH D’ENTRAÎNEMENT
L’ALM Evreux Basket jouera cet après-midi à 16h15 l’équipe de Cergy-Pontoise Basket entraînée par Philippe Da Silva à la Salle Omnisports. L’occasion de garder le rythme et de se confronter à de nouveaux opposants pour nos joueurs face à l’actuel Leader de la Poule C de Nationale 2.
 22/01/17 - 10h05  |  De leur côté, les jeunes du centre de formation s’imposent sur le parquet de Césaire sur le score de 91-68 !
 22/01/17 - 10h05  |  L’ALM s’incline sur le parquet de Clermont sur le score de 91-77. Prochain rdv dès mardi à Saint-Chamond #TeamALM
 18/01/17 - 20h49  |  LES INTERVIEWS « ENTRE NOUS » DE MHD
Samir MEKDAD après le match contre BOURG-EN-BRESSE du Vendredi 13 Janvier 2017
MHD : Bon. Alors. On va rester calme. C’était un peu compliqué ce soir ...
Samir : Effectivement ...
MHD : Eux, ils ont pris leur pied (ils gagnent 76 à 57). Je viens d’interviewer Garrett SIM, qui m’a expliqué qu’ils ont donné du rythme d’entrée, qu’ils ont fait des extra-passes, des écrans, qu’ils ont bien défendu, etc ... Youhou !!! Alors, de votre côté, évidemment, c’est pas du tout la même chanson ...
Samir : Ça s’appelle un non-match de notre part et à tous points de vue. Dans une saison, ça arrive. J’espère que ça sera le dernier.
MHD : Je compatis bien volontiers. Une fois, j’ai fait une super non-compétition en patinage artistique (ça consiste à se ramasser la gueule sur tous les sauts) et je sais parfaitement comment on se sent après. C’est très très très désagréable. Quand on fait un non-match, est-ce que l’exercice ne consiste pas, pour se recentrer, à se dire qu’on a gagné des matches difficiles contre ROANNE, contre FOS-SUR-MER ? Quand on gagne contre ROANNE, contre FOS-SUR-MER, qu’est-ce qu’on fait, dans quel état d’esprit on se trouve ? Quelle est la différence entre le non-match et les belles victoires contre ROANNE et FOS-SUR-MER ? Si ça a déjà existé ces beaux matches, ça va forcément se reproduire.
Samir : Si on l’a déjà fait une fois, c’est qu’on peut le refaire. Maintenant, il faut que chacun balaie devant sa porte et revienne lundi avec la ferme intention de changer ce qui n’a pas été dans le collectif, sinon, on ne va pas y arriver.
MHD : Il y a donc à nouveau des choses à recadrer.
Samir : Il y a toujours des choses à changer sinon on serait premier du Championnat ! Là, on a pris une bonne petite claque. Et je pense que chacun doit faire son auto-critique. Ne pas regarder le voisin. Et puis voilà ...
MHD : Oui. Je pense qu’il faut absolument se remettre dans le positif et dans cet état d’esprit qui mène à la victoire. Quand on fait des choses bien, dans quel état d’esprit on est, comment fonctionne l’équipe, comment se déroulent les entraînements ? Je pense que c’est vachement important parce que ça permet de retrouver de bons ancrages. Juste mon opinion.
Samir : C’est sûr. Qu’est-ce qui a marché avant et qui n’a pas marché ce soir ? Qu’est-ce qu’on a fait de bien avant et qu’on n’a pas fait ce soir ? Bien sûr. Ces matches qu’on gagne doivent nous servir de référence parce qu’on l’a fait avant.
MHD : Je pense que c’est très important de rester sur des valeurs et des moments qui portent pour se les ancrer dans la tête (et éviter ainsi de retomber dans des errements à bannir). Je pense que c’est comme ça qu’on progresse. Il y a des caps à passer et, à un moment, quand le cap est franchi, quand c’est ancré, tu peux passer à l’étape suivante, la marche plus haute. Mais si tout le monde part en miettes toutes les trois minutes, c’est pas possible. À un moment, il faut que tout le monde ait les mêmes ancrages. Et je pense que contre FOS-SUR-MER, tout le monde était sur la même longueur d’onde et hyper positif. Tu ne peux pas gagner contre une équipe qui n’a pas perdu un match depuis le début de la saison si tu n’es pas hyper positif. À chacun sa façon de procéder mais, à un moment, faut que tout le monde aboutisse au même comportement et au même résultat. Peut-être, on y arrive par différents chemins mais le chemin consiste à rester positif, concentré et à se remémorer des moments où on a été vraiment top. Je pense que ça aide énormément. Bref. Simplifier en présentant clairement les règles du jeu et en renvoyant chacun à ce qu’il a fait de mieux à un moment donné, et ... ça va marcher !!! Mais personne n’est parfait et quelquefois, on sait qu’on aurait pu être mieux (Restons bienveillants et constructifs). Voilà ... J’en ai terminé avec mes petites remarques du jour ...
Samir : Je suis d’accord avec toi sur ce que tu viens de dire. Tu as très bien résumé. Je n’ai rien d’autre à ajouter.
MHD : Merci pour cette interview.
Samir : Merci.
MHD
 
 
 
 
 18/01/17 - 20h49  |  LES INTERVIEWS « ENTRE NOUS » DE MHD
L’INTERVIEW D’EN FACE
Garrett SIM après le match contre BOURG-EN-BRESSE du Vendredi 13 Janvier 2017
MHD : Bonsoir Garrett. Un beau match pour vous ce soir.
Garrett : Oui. Nous avons très bien joué (et ils ont gagné 76 à 57). Nous avons été adroits, nous avons bien défendu. Un bon début d’année pour nous.
MHD : Du côté d’EVREUX, ce n’était pas très bien organisé, et l’équipe a semblé, d’entrée, ne trouver aucune solution contre vous.
Garrett : Dès l’entame, ils n’ont pas mis de rythme, ils ont raté des shoots. Voilà pourquoi, ça a été très dur pour eux.
MHD : De toute façon, quand tu ne mets pas de rythme, c’est très difficile de réussir les shoots ...
Garrett : Exactement. Mais c’est évidemment quelque chose qu’on peut améliorer.
MHD : En plus, toi-même et toute l’équipe semblaient très en confiance (tu m’étonnes, avec la défaite d’EVREUX, ça monte les victoires à 6 consécutives ...) .
Garrett : Oui. Me concernant, je me sens très à l’aise avec les systèmes en place. Concernant l’équipe, on joue collectif, on fait de bons écrans, des extra-passes. On a pris beaucoup de plaisir et on se sent bien.
MHD : Te reste-t-il des choses à améliorer ?
Garrett : Bien sûr. Je suis mon plus grand critique. Ce qui me paraît normal. Je cherche toujours à m’améliorer en travaillant davantage.
MHD : Par exemple ?
Garrett : Je ne sais pas ...
MHD : Hahaha ! C’est un secret !
Garrett : Oui ! Secret ! Secret !
MHD : Merci beaucoup pour cette interview et bravo !
Garrett : Thank you !
MHD
 
 
 
 
 15/01/17 - 11h34  |  Pour leur reprise, les jeunes du Centre de Formation se déplaçaient hier soir sur le parquet de Fecamp et ont remporté leur premier match de 2017 sur le score de 75 à 64 ! Félicitations à nos Jeunes !
 30/12/16 - 09h00  |  LES INTERVIEWS "ENTRE NOUS" de MHD
Aloysius ANAGONYE après le match contre FOS-SUR-MER du Vendredi 23 Décembre 2016
MHD : Un match magnifique. Une belle victoire. Et ta façon de jouer et de défendre a été très importante ce soir.
Aloysius : Je pense que l’équipe a changé depuis 2 semaines. Nous présentons un nouveau visage avec des hommes qui se sont transformés. Et nous savons que si nous nous appliquons à défendre, nous avons une bonne chance de gagner. Mais ce soir, ce ne sont ni moi, ni les « big men », ni les meneurs, qui ont gagné ce match mais toute l’équipe. On ne gagne pas seulement parce qu’on défend bien.
MHD : Mais tu ne pourras pas me contredire si j’affirme que tu t’es intégré très vite et très bien dans cette équipe !
Aloysius : Hahahaha ! Une fois, un gars m’a dit : tu peux nous apporter beaucoup à condition d’écouter, de regarder, de tenir compte de ce que l’on te dit, de mettre de l’intensité là où c’est nécessaire, d’apporter davantage et de donner un plus à l’équipe. Voilà ce qui est absolument primordial pour moi : répondre aux besoins de l’équipe.
MHD : Tu te mets donc au service de l’équipe.
Aloysius : Toujours.
MHD : C’est ta philosophie.
Aloysius : Oui. Absolument.
MHD : C’est une bien belle et bien sage philosophie pour aider l’équipe. Et ça marche ! Vous gagnez ! Toutes mes félicitations. Un très très beau match ce soir.
Aloysius : Merci beaucoup.
MHD : C’est moi qui te remercie pour cette interview.
Aloysius : Merci beaucoup à toi.
MHD
 30/12/16 - 08h59  |  LES INTERVIEWS "ENTRE NOUS" de MHD
Bastien PINAULT après le match contre FOS-SUR-MER du Vendredi 23 Décembre 2016
MHD : Bon là, c’est le carton !!!! (22 points dont 7/8 à 88% aux tirs à 3 points pour 22 d’éval.)
Bastien : Oui. Comme on dit : c’est le carton plein ! J’ai gagné le jambon, tout ce que tu veux quoi !
MHD : Là, tu as gagné le gros Nounours à la Foire du Tir !!!
Bastien : C’est clair ! Franchement, ça fait plaisir. Et puis tu vois, ça met tout le monde en confiance. Moi, ça me met en confiance. Ça met en confiance le coach. Ça met en confiance l’équipe et du coup, tout le monde est adroit (Notamment : Lamine 10 points dont 3/4 75% aux tirs à 3 points / Samir 2/4 50% aux tirs à 3 points/ Caleb 14 points 5/8 62% aux tirs/ Aloysius 10 points 5/6 83%). Ça me fait plaisir que ça arrive ce jour-là face aux premiers.
MHD : Et c’est comme d’habitude, tu te retournes et tu shootes !
Bastien : Oui. Voilà.
MHD : Et le seul tir à 3 points que tu rates, c’est le 8ème à la 40ème minute, et de peu ...
Bastien : C’est con. Le seul que je rate, c’est celui qu’il ne fallait pas louper. Avec celui-là, j’aurais tué le match et c’était réglé ! (A la 39ème, on mène 75 à 73, et 3 points supplémentaires, ça aurait fait 78 à 73 ... C’est Corin qui tuera le match avec son tir à 2 points à la 40ème nous permettant de l’emporter 77 à 73). Mais bon, on a gagné. L’essentiel est fait. Franchement, c’est tout ce qui m’importe.
MHD : Physiquement, vous avez bien tenu le choc. Et je pense même que vous avez fini par les user.
Bastien : On a fait une très très grosse préparation physique. On a eu des pépins parce que c’était hard mais au final, ça porte ses fruits. Et on bat les premiers du Championnat, jusqu’alors invaincus.
MHD : C’est donc bien ce que j’ai vu : des adversaires qui souffraient physiquement face à vous.
Bastien : On a réussi à inverser la tendance parce qu’au début, en première mi-temps, c’est eux qui nous bousculaient, qui nous coupaient les lignes de passes super haut. En deuxième mi-temps, comme à DENAIN, on est rentré dans un combat physique de chaque instant. Et comme à DENAIN, on ne s’est pas défilé (on gagne 75 à 65). Maintenant, il va falloir compter avec nous. C’est con que la trêve arrive dans quelques jours car on est bien.
MHD : Oui mais la trêve va vous faire du bien.
Bastien : Ça va permettre à tout le monde de se ressourcer, de voir un petit peu la famille et de revenir encore meilleur.
MHD : Je suis super contente. C’est sensationnel ce que vous avez réussi ce soir parce que FOS a été présent jusqu’à la fin (à la 34ème, et suite aux tirs à 3 points de Raphaël DESROSES, on se retrouve mené 68 à 65 ...).
Bastien : Oui. Ils étaient là ... On avait regardé la vidéo de leur match contre ROUEN. À une minute de la fin du match, les Rouennais menaient de 5 points avant de s’incliner. Et ce soir, à un moment, je me suis dit qu’il ne fallait pas que ça nous arrive et qu’il fallait qu’on fasse des stops. On a réussi à faire des stops. Après, on rate des lancers à la fin, mais le match était plié.
MHD : Depuis quelques matches, vous avez un bon finish. Vous saisissez avec succès les opportunités qui s’offrent à vous.
Bastien : Maintenant, nous sommes simplement sûrs de nos forces et en totale confiance. Il y a deux semaines encore, c’était un petit peu le bordel et tout le monde voulait rattraper tout le monde, on ne pardonnait rien à l’autre. Aujourd’hui, on pardonne tout, on reste tous ensemble et on joue pour l’équipe. Donc, chacun s’y retrouve. Comme dit Laurent, à un moment, il faut arrêter de regarder dans la gamelle de l’autre et il faut faire ce pour quoi on est payé, c’est à dire bien bosser, s’entraîner tous les jours comme des fous et ramener des victoires comme ça qui font plaisir à tous.
MHD : Ah bah là, c’est top. On est ravi. Je serai à NANTES par l’intermédiaire de mon ordinateur mardi 27 prochain. Merci beaucoup pour ton interview.
Bastien : De rien !
MHD
 
 
 30/12/16 - 08h59  |  LES INTERVIEWS « ENTRE NOUS » DE MHD
L’INTERVIEW D’EN FACE
Jean-Baptiste MAILLE après le match contre FOS-SUR-MER du Vendredi 23 Décembre 2016
MHD : J’imagine que c’est toujours difficile de voir une magnifique série de 11 victoires consécutives s’arrêter mais ils vous ont pourri la vie ce soir ...
Jean-Baptiste : Oui. C’est sûr. Ils nous sont rentrés dedans. On le savait. Après, justement, c’est à nous de répondre au défi physique. On savait qu’ils allaient nous attendre là-dessus. Par moments, on a su répondre et à d’autres moments, non. C’est ce qui a fait la différence. Ils prennent feu à 3 points, on les laisse en confiance, et à partir de là, le match devient plus difficile à gérer pour nous. (Tirs à 3 points : 1er quart 2/3 à 67% - 2ème quart 6/9 à 67% - 3ème quart 12/17 à 71% - 4ème quart 14/22 à 64% dont un explosif et inoubliable 7/8 à 88% de Bastien PINAULT)
MHD : Est-ce que vous avez souffert physiquement à certains moments du match ?
Jean-Baptiste : Ça, je ne sais pas. Il faudra regarder la vidéo du match pour voir. Mais ils nous ont fait reculer à certains moments et on n’a pas su trouver les solutions pour y faire face.
MHD : Y’en avait ?...
Jean-Baptiste : Évidemment qu’il y en avait !!!! On sort d’une série de 11 victoires, donc on connaît nos points forts et comment en arriver là !!! Mais ils ont bien joué le coup. Ils ont gagné. Félicitations à eux. C’est à nous de travailler. La saison est très très longue et on sait que tous les matches sont compliqués en Pro B. On va se concentrer pour le prochain.
MHD : Et puis, Bastien PINAULT a une réussite insolente aux tirs à 3 points ...
Jean-Baptiste : Certes. Mais il y a d’autres joueurs dans l’équipe qu’il ne faut pas oublier et qui, en confiance, se sont mis à marquer de gros tirs. C’est à nous de contrôler ça et on n’a pas su le faire au bon moment. Maintenant, on va essayer de se remobiliser au maximum pour le match de mardi (le 27 Décembre, FOS-SUR-MER affronte à domicile AIX-MAURIENNE).
MHD : Alors, c’est quoi les points faibles à régler avant ...
Jean-Baptiste : Je ne vais pas vous le dire car on joue mardi ...
MHD : ... bon ... Tant pis. J’aurai essayé ! Merci beaucoup pour cette interview et bon courage pour la suite.
Jean-Baptiste : Merci.
MHD
 24/12/16 - 01h20  |  Fos finit par tomber !
 24/12/16 - 00h06  |  Un de chute pour Fos !
 20/12/16 - 15h43  |  Vous en avez pris l’habitude, le match de ce soir sur le parquet de Denain pour la 11ème Journée de championnat sera disponible en retransmission Live sur la LNB TV.
Rendez-vous dès 20h au lien suivant pour suivre cette rencontre !
http://www.lnb.fr/fr/LNB-TV/1000003/Accueil
 20/12/16 - 15h30  |  LES INTERVIEWS "ENTRE NOUS » DE MHD
« VU DES TRIBUNES » avec Rémi DIBO
Après le match contre BOULAZAC du vendredi 16 décembre 2016
MHD : Bonsoir Rémi. On gagne ! C’est super !
Rémi : Je suis content que les gars aient gagné. Il nous fallait une victoire et les gars ont pu assurer ce soir.
MHD : Pourquoi ça a bien fonctionné ce soir ?
Rémi : On n’est pas parfait parce qu’on avait un écart assez conséquent qui s’est réduit (on passera de + 15 à la 16ème et à la 18ème à - 2 à la 36ème). Mais on a pu trouver l’énergie et la force nécessaires pour gagner le match à la fin. Je trouve qu’il n’y a rien à dire à ce niveau-là.
MHD : Ils ont bien défendu.
Rémi : Ils ont bien défendu, mis des shoots quand il le fallait. Ils ont fait les efforts nécessaires, ils sont restés ensemble, ils n’ont pas baissé la tête et ont gardé confiance.
MHD : La confiance en soi c’est crucial parce qu’à la 38ème, ils se retrouvent menés de 1 point (67 à 66) mais ils gèrent ça bien.
Rémi : Ça fait partie du sport en général. C’est la raison pour laquelle on est fan de sport parce que chaque instant peut faire une différence et, Dieu merci, ce soir, ça a fait la différence pour nous.
MHD : Mais quand même, vous montrez un visage complètement différent comparé au dernier match à domicile contre LE HAVRE (on perd 75 à 85). C’est le jour et la nuit. On va plutôt dire la nuit et le jour !
Rémi : Oui. Voilà. On va essayer de trouver un soleil d’après-midi bientôt !
MHD : Vous avez mieux communiqué pour obtenir ce résultat positif ?
Rémi : On a pu se regarder dans les yeux. On a pu communiquer, se dire les choses, forcément être sur la même page sur le terrain. On a pu faire ça.
MHD : Hé bien, c’est magnifique ! Nous attendons la suite avec confiance.
Rémi : Exactement. C’est ce qu’on va faire.
MHD : Merci Rémi.
Rémi : Merci.
MHD
 
 
 20/12/16 - 15h29  |  LES INTERVIEWS « ENTRE NOUS » DE MHD
L’INTERVIEW D’EN FACE
Maxime ZIANVENI après le match contre BOULAZAC du Vendredi 16 Décembre 2016
MHD : Bonsoir Maxime. Ils vous ont bien résisté !
Maxime : En fait, on a joué leur jeu. On s’est laissé endormir en première mi-temps (43-37 en faveur d’EVREUX). On a d’ailleurs couru après le score tout le match. Ensuite, on est fatigué pour revenir dedans. Et une fois qu’on est à leur niveau (66-66 à la 37ème plus une petite frayeur à la 38ème où EVREUX est mené 66-67 ...), on n’arrive pas à tuer le match (EVREUX gagne 75 à 69).
MHD : C’est clair. Pourtant, ils perdent 24 ballons et ça aurait pu être décisif. Mais ça ne leur sera pas fatal.
Maxime : Oui. En effet. Mais ils ont été plus sereins que nous en fin de match.
MHD : Ils ont su saisir les opportunités qui se présentaient.
Maxime : Il n’y avait pas beaucoup d’opportunités mais ils les ont prises et ils les ont bien jouées. Avec un joueur en moins (Vilde RICMONDS), c’est vraiment tout à leur honneur.
MHD : Bon, qu’est-ce qui vous reste à travailler alors ?
Maxime : Notre jeu qui n’était pas bon. On a fait n’importe quoi. Ce n’est même pas un problème d’envie. Il faut qu’on se pose, qu’on réfléchisse, qu’on regarde un peu ce qui ne va pas sur la vidéo et qu’on comprenne pourquoi on a pêché dans certains secteurs du jeu ...
MHD : ... Ils ont notamment bien défendu avec beaucoup d’agressivité ...
Maxime : Oui. C’est une équipe qui joue très agressif et on a eu du mal à contrer ça ...
MHD : Bon courage pour la suite.
Maxime : Merci.
MHD : Vous avez une belle équipe quand même !
Maxime : Oui. Ça va. Ça va.
MHD : Ça devrait le faire.
Maxime : J’espère.
MHD : Merci pour cette interview.
MHD
 
 
 20/12/16 - 12h29  |  Nous vous informons que le Bureau de l’ALM Evreux basket sera exceptionnellement fermé cet après-midi à partir de 16h.
Vous pouvez cependant réserver vos billets en ligne pour le match de vendredi face à Fos-sur-Mer au lien suivant : http://www.digitick.com/alm-evreux-fos-provence-sport-centr…
 07/12/16 - 09h15  |  LES INTERVIEWS « ENTRE NOUS » DE MHD
Samir MEKDAD après le match contre LE HAVRE du Vendredi 2 Décembre 2016
MHD : C’est dommage. Vous craquez sur la fin, dans les trois dernières minutes. (À la 38ème minute, on est mené 75 à 78 et on perd 77 à 87)
Samir : Oui. On craque à la fin. Ils ont mis des beaux shoots. Ils ont bien joué la fin.
MHD : En même temps, ce soir, vous faites une belle entame de match. C’est bien.
Samir : On en avait discuté. On avait à cœur de ne pas reproduire les mêmes erreurs encore une fois. Ça s’est bien déroulé mais après, on a craqué à la fin.
MHD : J’ai une question : pourquoi avez-vous craqué à la fin ? Analyse !
Samir : Parce qu’on manque de communication et on perd sur un simple pick and roll au milieu (hé oui, Bernard KING et Fabien PASCHAL intenables ...). Si on communiquait un peu plus ...
MHD : Donc, j’ai une seconde question à la con : comment on fait pour mieux communiquer ?
Samir : Il suffit de se parler plus, de se dire où on est placé et de travailler ça aussi à l’entraînement. Et il n’y a pas de raison que ça ne marche pas.
MHD : Alors justement, l’entraînement ... Comment ça se passe les entraînements ? Trop durs ? Pas assez durs ? Pas assez décontractés ?
Samir : On s’entraîne bien. On travaille le système des autres. On travaille nos systèmes. On essaie de s’appliquer au mieux. Il n’y a pas de trop dur ou pas assez dur. C’est nous qui mettons l’intensité pour que ce soit dur ou pas. Je pense qu’on fait des entraînements corrects. Maintenant, il faut ce petit déclic.
MHD : Bon. Ça veut dire continuer à s’entraîner et à se connaître, à intégrer les nouveaux, comme Angel ... et ce n’est pas toujours facile.
Samir : Oui. Mais après, c’est le métier. C’est comme ça. Malheureusement, on est accablé par les blessures à chaque fois (en ce moment, 3 joueurs sont sur le carreau : Kévin LAVIEILLE, Kevin CORRE et Ricmonds VILDE ...). Il faut continuer à travailler. On ne va pas baisser les bras. La saison est très longue. Là, c’est sûr que c’est une mauvaise passe et que ça ne plaît à personne mais dès lundi, nous serons à l’entraînement.
MHD : C’était quand même un match qui était bien.
Samir : Oui. Ça aurait été mieux si on avait gagné.
MHD : Certes. Mais il y a des choses qui se mettent en place.
Samir : Oui. Il y a des choses qui se mettent en place. Maintenant, il y a toujours des petits détails à régler. La preuve ce soir ... Rien n’est parfait et il y a encore du boulot. Mais ça va le faire.
MHD : Et nous sommes de tout coeur avec vous. Merci pour cette interview.
Samir : Merci à toi.
MHD

 

1 2 3 4 ››
       Retour Haut       
Ligue Nationale de Basket
Evreux Ville
Département de l'Eure
Région Normandie
Grand Evreux Agglomération