Actualités

INTERVIEW DE JEAN-PHILIPPE DALLY

INTERVIEW DE JEAN-PHILIPPE DALLY

"Neno a été très convaincant dans son approche"

Dernière recrue de l’ALM Evreux Basket Eure en provenance de Denain, l’ailier Jean-Philippe Dally a répondu cette semaine à nos questions sur son évolution en Pro B depuis trois ans, ses retrouvailles avec Antoine Wallez ou encore sa vision de son rôle dans l’effectif à la rentrée.

 

Comment as-tu vécu ces derniers mois depuis la fin du championnat ?

Je suis resté à Denain et j’ai passé mon confinement là-bas. A l’origine, on pensait que c’était l’histoire de quelques semaines mais cela n’a pas été le cas finalement ! De mon côté, tout s’est bien passé. J’ai continué à garder le rythme avec des entrainements à domicile et, depuis le déconfinement, j’ai repris l’activité physique en extérieur.

Pendant deux mois, on a dû changer notre manière de travailler et je trouve que ça nous a permis d’avoir une nouvelle approche de l’entrainement. Selon moi, cette expérience a été quelque chose de plutôt enrichissant sur ce point.

 

Denain était à la lutte pour les Play-Offs quand tout a été arrêté. Est-ce que tu gardes un peu d’amertume par rapport à cette situation ?

Nous, les sportifs, on aime bien aller au bout de nos efforts et cette fin de championnat prématurée laisse donc un goût un peu amer. On avait très bien débuté la saison avant d’avoir un petit coup de mou et de retrouver une meilleure dynamique en Février. Le groupe aurait bien aimé voir de quoi il était capable jusqu’à la fin de saison et on avait vraiment la volonté d’accrocher les Play-Offs pour la ville de Denain.

 

Cela fait trois saisons que tu évoluais dans ce club. Quel bilan tires-tu de cette expérience ?

Je trouve que mes trois années ici se sont très bien passées. Lors de la première année, on a réalisé un très beau parcours en remportant notamment la Leaders Cup. La deuxième saison a été un peu plus difficile mais, dans l’ensemble, on avait rempli nos objectifs.

Et cette année, comme je l’ai dit, on avait une chance d’arriver en Play-Offs. J’ai beaucoup appris de mes coéquipiers et, surtout, de mon coach, Rémy Valin, qui est bien connu à Evreux. Il a beaucoup apporté à mon jeu et à ma personne donc je pars avec de très bons souvenirs de Denain.

 

Le titre en Leaders Cup lors de la saison 2017/2018 restera comme ton meilleur souvenir avec cette équipe ?

Clairement. Je pense même que c’est le meilleur souvenir que chaque membre du groupe à l’époque gardera de son expérience denaisienne.

 

Peux-tu nous expliquer les raisons de ton départ de Denain cet été ?

Après mes trois années à Denain, j’avais un petit peu le désir de voir autre chose et j’étais ouvert à toute proposition. J’ai donc voulu observer les équipes que je pouvais intéresser sur le marché et j’ai tout de suite perçu l’offre d’Evreux comme un très bon challenge pour moi.

J’y vois l’occasion de continuer à avancer dans ma carrière et de m’aguerrir encore un peu plus. Surtout, je n’ai eu que des bons échos du club donc cela m’a donné encore plus d’enthousiasme pour signer.

 

Comment se sont déroulés tes contacts avec le staff de l’ALM ?

J’ai eu très vite Neno au téléphone. Il a été très convaincant dans son approche avec moi donc on a trouvé un accord de manière assez rapide. C’est toujours mieux d’aller dans un endroit où on veut vraiment travailler avec toi et c’est clairement ce que je ressentais avec Neno.

 

Tu as évoqué tout à l’heure ta relation avec Rémy Valin. Est-ce que tu as eu l’occasion de discuter avec lui de ton choix envers l’ALM ?

On n’a pas forcément eu l’occasion d’échanger à ce sujet avec Rémy mais je me souviens qu’il ne gardait que des bons souvenirs d’Evreux quand il parlait de ses anciennes expériences. Il disait toujours que c’était un très bon club et il insistait surtout sur l’ambiance dans la salle et la ferveur des fans ici. Ce qu’il nous a dit d’Evreux a donc joué un peu dans la balance également. Je n’avais aucune inquiétude à signer dans ce club.

 

Dans une interview accordée par Neno la semaine dernière, il nous avait indiqué qu’il cherchait un ailier JFL pouvant aussi se décaler sur le poste 4. C’est ce que tu es capable de faire ?

Tout à fait. C’est ce que j’ai commencé à faire dès ma sortie du championnat espoirs. Au cours de mes expériences passées, j’ai un peu varié entre ces deux postes et je trouve que c’est une très bonne chose pour moi d’être mobile sur les positions 3 et 4.

De nos jours, l’ailier-fort joue beaucoup au large et doit amener du rythme au jeu. L’ailier est quant à lui en bout de chaine et dans la mesure où je suis assez grand pour un poste 3, j’ai cette capacité à amener mon vis-à-vis dans un défi physique grâce à mon agressivité et ma force de percussion.

 

Peux-tu nous parler d’ailleurs des atouts dans ton jeu et de tes axes de progression ?

Je suis réputé pour être un joueur assez complet. Je sais shooter ou driver en fonction de la situation. Concernant mes axes de progression, ils sont déjà liés aux deux aspects que j’ai cités précédemment, à savoir améliorer mon adresse ainsi que mon dribble. Je dois aussi progresser au niveau de l’expérience. Ce qui fait la différence aujourd’hui dans le jeu, c’est de réagir de la bonne manière à chaque situation qui se présente.

 

En ayant joué plusieurs fois à la Salle Omnisports depuis trois ans, quel avis portes-tu sur notre club et son ambiance ?

Cela n’a jamais été facile de jouer à Evreux. Dans mes souvenirs, on a souvent mené en début de match dans cette salle avant de se faire rattraper en fin de partie. Dès que l’équipe mettait deux ou trois paniers consécutifs, la salle montait en température et on a souvent perdu de cette manière, comme lors du dernier match là-bas cette saison.

Avoir un public qui pousse c’est très important pour réussir à faire la bascule quand les matchs sont serrés. J’aime beaucoup quand le public apporte son grain de folie à une rencontre.

 

On connait déjà sept joueurs de l’effectif pour la prochaine saison. Qui connais-tu au sein du groupe pour le moment ?

Celui que je connais le mieux, c’est Antoine, avec qui j’ai joué au Mans et à Denain. J’ai aussi joué avec Dimitri lors de ma saison en espoirs à Dijon. Jhornan et Fabien, j’ai appris à les connaitre via le scouting cette saison quand on a joué contre eux. Pour Pedro et Anthony, je les connais juste de nom mais les deux me semblent très talentueux.

 

Le roster est d’ailleurs assez jeune pour le moment avec uniquement un joueur de plus de 30 ans ?

C’est sûr. Pour moi, ça peut être un avantage comme la jeunesse joue souvent avec beaucoup d’énergie, ce qui est une très bonne chose. On aura tous cette soif d’apprendre qui va nous permettre de nous améliorer au cours de la saison et ce groupe a une grosse marge de progression.

 

Tu vas retrouver Antoine Wallez avec qui tu as joué à Denain mais surtout au Mans. Est-ce que tu peux nous parler de ton passage au centre de formation du MSB avec lui ?

C’était une super aventure pour moi. J’ai fait trois ans en cadets là-bas puis deux saisons avec le groupe professionnel tout en jouant avec les espoirs. J’ai pu côtoyer des joueurs qui m’ont donné une éthique de travail et qui m’ont montré la voie pour atteindre le haut-niveau.

Il y avait des exemples comme Charles Kahudi ou Mickael Gelabale à mon poste, dont j’ai pu m’inspirer. J’ai aussi pu côtoyer Rodrigue Beaubois ou encore de nombreux autres joueurs qui ont eu une très belle carrière.

 

En 2015/2016, tu avais fait tes débuts en Jeep Elite avec Lahaou Konaté en coéquipier, qui est une figure marquante de l’ALM. C’est quelqu’un dont tu étais proche ?

Oui, Lahaou était un vrai exemple pour les jeunes du groupe. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup et c’est même lui qui m’avait conseillé de rejoindre Denain comme il connait très bien Rémy qui avait alors pris la tête de l’équipe. Il mérite ce qu’il a aujourd’hui et c’est une très bonne personne.

 

Un dernier message pour les supporters ?

Je suis très pressé de pouvoir connaitre l’atmosphère de la salle d’Evreux et de remporter un maximum de rencontres pour la ville. J’espère que je vais vivre une nouvelle belle expérience ici.

 

 

Une place ?

Vous souhaitez une place pour le prochain match de basket ?

Billetterie

Ligue Nationale de Basket
Evreux Ville
Département de l'Eure
Région Normandie
Evreux Portes de Normandie
Fédération Francaise de Basket Ball

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. J'ai compris

Fermer

Accès direct au siteNe plus afficher